Présentation

L'Ecole de journalisme de Toulouse est un établissement privé associatif d'enseignement supérieur, reconnu par les organismes paritaires de la presse qui ont confirmé son agrément professionnel le 20 décembre 2001. Et l'EjT a été reconnue par l'Etat en septembre 2012.
 

Une école à vocation professionnelle, honorée par une kyrielle de Prix nationaux en 2014

L’EjT forme des jeunes diplômés au métier de journaliste dans la presse quotidienne régionale et nationale, dans les périodiques et les médias audiovisuels. Les 600 diplômés sortis depuis 1993, occupent des postes de rédacteurs, secrétaires de rédaction, maquettistes ou photographes en presse ; de rédacteurs ou d'éditeurs en agence ; de rédacteurs et présentateurs en radio ; de rédacteurs, présentateurs, JRI, documentaristes en télévision ; de rédacteurs web. La promotion 2013 est insérée pour 50% en presse régionale et nationale, pour 25% en radio, pour 20% en télévision et pour 5% en agence.
Les promotions se sont distinguées lors de différents prix : le 1er Prix du Tremplin Radio-France, des Prix à l'Académie Prisma, des Prix RTL (Jean-Baptiste Dumas), RMC, l'Equipe (Page d'Or), Canal +, Fondation Varenne, Fipa, CSF, etc ... sans oublier le Prix Albert Londres (catégorie audiovisuelle) en 2008 pour un documentaire sur le passage des armes en Egypte et dans la bande de Gaza.
La promotion sortante 2013-2014 vient de gagner 7 concours ouverts aux étudiants des écoles reconnues : le Premier prix du concours François Chalais (catégorie audiovisuelle), la place de finaliste de la France pour la Bourse Payot (radios francophones) à l'initiative de Radio-France, le concours de l'Equipe (Bourse Jacques Goddet) qui s'est déroulé le 14 mars, la Bourse Jean D'ARCY en catégorie JRI (France 2), le Deuxième Prix du concours Canal+, le Prix de l'AJIS (Association des journalistes de l'information sociale), ainsi que le Deuxième Prix du concours Agence France Presse (AFP), une place de finaliste au concours RFI... et pour couronner le tout, une place de lauréat décernée le 16 juin au concours Rotary du jeune reporter 2014 pour réaliser un grand reportage audiovisuel en Bosnie. Jolie moisson pour ce millésime 2014 à laquelle il faudrait ajouter quelque 10 CDD (voireCDI) obtenus par des EjTéens à l'issue des concours de sortie proposés aux écoles reconnues au titre de première expérience professionnelle (France Télévisions, Radio-France, TF1, Sud Radio....) !
 

Cursus de 20 mois à l'EjT complétés par 6 mois de stage

Le cursus est réparti sur 20 mois dans les locaux de l'EjT, soit 8 mois en 1ère année (d'octobre à mai), 8 mois en 2e année (d'octobre à mai) et 4 mois en 3e année (d'octobre à fin janvier).
Les 1ère année réalisent deux mois de stage rémunéré à la fin de leur première année (juillet et août) en Presse quotidienne régionale. Les 2e année privilégient leurs deux mois de stages d'été (juillet et août) en radio, télé, photo ou internet, mais peuvent aussi renouveler leurs stages en presse. Les 3e année réalisent leur dernière période de stage (deux mois à partir du 1er février) en élaborant en parallèle leur mémoire de fin d'études, voire occupent leurs premiers postes en CDD ou en CDI dans l'un des cinq supports-média.
 

 

Diplôme d'école reconnue et double diplôme

La formation est sanctionnée par le diplôme de fin d'études de l'École de journalisme de Toulouse après présentation d'un mémoire. L'EjT et l'Université de Droit et de Science Politique Paul Cézanne Aix/Marseille III ont mis en place le principe d'un double diplôme EjT/Master de journalisme juridique. Les étudiants de l'EjT titulaires d'une licence ou d'une maîtrise de droit peuvent poursuivre leur troisième et dernière année à Aix pour obtenir le Master de journalisme juridique.
 
 
 
Pour recevoir de plus amples renseignements, demandez la plaquette de l'école en adressant à l'EjT une enveloppe au format A5 timbrée à 1,45 euro, avec vos nom et adresse.
 

 

Diplôme agréé par la profession, reconnu par l'Etat et enregistré par la Commission nationale de certification professionnelle