Présentation

L’École de journalisme de Toulouse est un établissement associatif d’enseignement supérieur. Sa formation est agréée par les organismes paritaires de la presse depuis novembre 2000 (renouvelé en novembre 2014 pour les 5 années à venir), et par l’État en septembre 2012, permettant ainsi d’accueillir les étudiants boursiers.

A la rentrée 2016, l'EjT proposera, en parallèle de la formation initiale, la formation par apprentissage pour les candidats qui bénéficieront du statut d'apprenti au sein d'une entreprise de presse. Cette formation en alternance est gratuite pour le jeune (moins de 26 ans) salarié de l'entreprise. (Voir onglet "apprentissage")

Une école à vocation professionnelle...

L’EjT forme des jeunes au métier de journaliste dans la presse quotidienne régionale et nationale, dans les périodiques et les médias audio-visuels et internet.
La formation se déroule sur une période de 20 mois d’école et de 6 mois de stage dans les entreprises de presse (2 mois par année). Le premier stage de 2 mois, rémunéré à hauteur du SMIC, est effectué en presse quotidienne régionale.
La priorité est donnée à la découverte des techniques éditoriales en première année, complétée par des enseignements de culture générale ; à l’enseignement pratique et à des spécialisations en seconde année; enfin, à des productions en temps réel de magazines (écrit, radio, télé, web) en troisième année.

...avec des résultats tangibles !

Les 700 diplômés sortis depuis 1993, assurent des postes de rédacteurs, secrétaires de rédaction, maquettistes ou photographes en presse; de rédacteurs ou d'éditeurs en agence; de rédacteurs et présentateurs en radio; de rédacteurs, présentateurs, JRI, documentaristes en télévision; de rédacteurs web. La promotion 2014 est insérée pour 40% en presse régionale et nationale, pour 25% en radio, pour 30% en télévision et pour 5% en agence.
Depuis une dizaine d'années, l'EjT se distingue lors de l'attribution de prix à l'occasion de concours organisés par les médias à l'attention des écoles reconnues. Et particulièrement en 2014, année durant laquelle des étudiants sortants ont glané 14 prix nationaux (L'Equipe, France 2, l'AFP, l'AJIS, TF1, François Chalais....)
La promo 2014 s'inscrit ainsi dans la lignée de ses prédécesseurs, eux-mêmes récompensés par les Prix RTL (Jean-Baptiste Dumas), l'Equipe (Page d'Or), Canal +, Fondation Varenne, Fipa, CSF, etc ... sans oublier le Prix Albert Londres (catégorie audiovisuelle) en 2008, pour un documentaire sur le passage des armes entre l'Egypte et la bande de Gaza.
La promotion sortante 2015 a remporté 2 des 4 Prix François Chalais (écrit, radio, télé, photo), en catégorie Presse et Télévision (CDD à France 2 et au Parisien). Elle vient également d’être primée pour le concours l'Equipe-Jacques GODDET (catégorie télé), la Bourse RTL (CDD de 6 mois pour la Conférence Climat  en décembre 2015). Camille ANDRÉ bénéficie de 2 mois de CDD à Radio-France après son classement final au sein 6 derniers candidats retenus au Tremplin. Oriane VERDIER est dans le quatuor final du concours RFI, tout comme Alice Fabre à la bourse Lauga d'Europe 1. Et comme en 2014, l'EjT compte deux sortants sur les 6 JRI (Journaliste reporters d'images) retenus en CDD d'été à TF1 ! Bénédicte POIRIER et Céline OLIVE ont été admises à passer la Bourse Patrick BOURRAT fin mai (CDD de 6 mois pour le gagnant).

Pour 2016, nous attendons les résultats des concours au printemps, en télévision et radio notamment, et nous souhaitons la même réussite que Clémentine Delarue qui vient de remporter, en janvier le prix François Chalais du jeune reporter en catégorie radio (voir les actus EjT sur le site).

Diplôme d'école reconnue

La formation est sanctionnée par un diplôme de fin d’études délivré par l’Ecole de journalisme de Toulouse, après la soutenance d'un mémoire, et la réalisation de stages pré-professionnels qui donnent très souvent lieu à des contrats de travail (CDD et CDI), comme le prouvent toujours les situations professionnelles des dernières promotions diplômées.
 

 

 

Diplôme agréé par la profession, reconnu par l'Etat et enregistré par la Commission nationale de certification professionnelle