Renseignements

L’École de journalisme de Toulouse est un établissement privé. Les candidats inscrits pourront bénéficier du régime "étudiant" de la Sécurité sociale et des bourses de l'Éducation nationale.

Sécurité sociale - Assurances
Les frais de Sécurité sociale sont à régler à l'EjT, le jour de l'inscription. A titre indicatif, la cotisation cette année s'élève à 215 euros. Une attestation "responsabilité civile" doit être fournie à l'inscription.

Restauration, transports
Les étudiants ont accès aux services du CROUS ainsi qu'à un self-service sur place. L'emplacement de l'école en centre ville de Toulouse facilite la plupart des déplacements lors des travaux pratiques.

Droits de scolarité
Le montant des frais de scolarité en première année et en deuxième année est fixé à 4 250 euros/an. Le montant est de 3 000 euros en troisième année. Les droits de scolarité n'ont augmenté que de 50 euros par an depuis 20 ans, soit depuis la création de l'école. Ces montants n'avaient pas été réévalués depuis 2010 ! pour permettre au maximum d'étudiants de pouvoir s'inscrire, malgré les difficultés actuelles de la crise économique. Le règlement est étalé sur toute l'année universitaire. Cette contribution annuelle correspond à l’enseignement dispensé dans les locaux de l’école, aux frais de préparation et d’encadrement des stages intégrés dans la formation, aux débours particuliers réglés par l’école, tel qu’un terminal numérique de l’Agence France-Presse, le centre de documentation spécifique, les abonnements, les photocopies à finalité pédagogique, l’utilisation de matériels techniques (stations de PAO, boîtiers photographiques, unités de reportage et de montage numériques radio et télé), tous les consommables, etc...

Le règlement de la contribution annuelle peut être effectué au choix, selon les options suivantes :

option A :
paiement comptant de la totalité des frais à l’inscription.

option B :
paiement en sept versements : le premier de 1 250 euros à l’inscription, le solde réparti en six versements par chèque bancaire de 500 euros chaque 05 du mois, de novembre à avril compris.  Pour les 3e année, un premier versement de 1 000 euros et versements par chèque bancaire de 500 euros du 5 novembre au 5 février.
Toute année commencée est due et en cas de désistement avant le 15 juillet, pour les étudiants inscrits en 1ère année, 50% du premier versement, soit 625 euros, resteront acquis à l'EjT.

Stages
L'Ejt, au titre d'école reconnue par la profession, fournit des stages rémunérés (deux mois en juillet et août, à hauteur de 1 300 euros par mois) dans les journaux de la presse quotidienne régionale.

Lors des stages non rémunérés en France, les étudiants sont couverts par l’assurance accident du travail contractée par l’EjT. Dans le cas de contrats temporaires rémunérés en dehors des semaines pédagogiques, les étudiants reçoivent un bulletin de salaire et bénéficient des garanties générales accordées aux salariés.

Les entreprises de presse qui accueillent les étudiants exigent pour la plupart d'entre elles que ces derniers soient titulaires du permis de conduire. Celui-ci constitue en quelque sorte un premier diplôme incontournable.

Pour les stages à l’étranger, les étudiants doivent souscrire (selon les pays) une assurance personnelle couvrant les frais de maladie, de rapatriement, d'hospitalisation... avant leur départ, à l'exception des stages effectués dans le cadre du programme européen Léonardo.

Informations pratiques